Actualités

[Réunion Thématique] Gérer les variations d’activité au sein de votre Groupement d’Employeurs

Mercredi 1 Juillet 2020
La sortie du confinement et la crise économique susceptible d’en découler peuvent amener certains adhérents à moins recourir aux services de votre Groupement d'Employeurs.
 
C’est pourquoi le CRGE vous propose une Réunion Thématique intitulée :

 
Gérer les variations d’activité au sein de votre Groupement d’Employeurs

Le jeudi 9 juillet 2020 de 14h30 à 16h30
 

L'objet de cette webconférence est d’identifier les solutions à la disposition de votre groupement pour conserver ou pour se séparer d'un ou de plusieurs salariés :
 
- le dispositif d’activité partielle applicable au 1er juillet 2020 puis au 1er octobre 2020
- le dispositif d’activité partielle de longue durée qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020
- les conditions de mise en place de la rupture conventionnelle collective
- les modalités de recours au licenciement pour motif économique
- etc. 

Cette webconférence sera animée par Pierre FADEUILHE, Maître de Conférences en droit privé à l’INP (Institut National Polytechnique) de Toulouseavec la participation de Cyrielle BERGER, Directrice du CRGE, qui présentera les propositions de l’organisation dans le cadre du plan de relance et recueillera les attentes des adhérents en matière d’accompagnement sur les thématiques évoquées.

 

Vous recevrez les modalités d'accès à la plateforme le 8 juillet dans l'après-midi.
 
Pour rappel, les Réunions Thématiques gratuites sont réservées aux adhérents du CRGE ayant souscris l'accès aux services,
cliquez ici pour plus d'information.
 
Merci de bien vouloir vous inscrire, via le formulaire ci-après, avant le 8 juillet 2020 à 12h00 : 

[ASPARAGUS] Quelle place pour les groupements d’employeurs dans l’économie de demain ?

Dimanche 21 Juin 2020

Article publié par JEAN DALICHOUX (Agence ASPARAGUS) - 07/05/20

En ce 7 mai 2020, nous sommes pris entre plusieurs feux : comment sortir du « confort » du confinement pour aller vers « l’inconnu du nécessaire déconfinement », comment éviter un retour au monde « d’avant » pour aller vers le monde « d’après », comment se situer entre les Cassandre, toujours prompts à annoncer le pire et les optimistes qui annoncent un changement de mode de vie afin que la crise n’ait pas eu uniquement que des mauvais côtés ?

Je me situe résolument du côté des optimistes ! Et j’aspire à un monde où les « égoïsmes » laisseront la place à la « coopération », où les « moi d’abord » laisseront la place au « tous ensemble », où l’« entre soi » laissera la place à « la mutualisation ».

Je distinguerais deux sphères : la personnelle - où la crise sanitaire a produit tellement d’idées, d’actions, que je rêve d’une recension de tous ces moments de vivre et faire ensemble - et l’économique – où les injonctions (Medef, Institut Montaigne, pouvoirs publics) - laissent penser que les choses vont repartir comme avant le confinement.


Je n’aborderai que l’économique pour rappeler que des pans entiers de l’économie nationale pratiquent une économie de l’autrement. Je veux parler notamment de l’économie sociale et solidaire, les coopératives (SCOP, SCIC, CAE) l’insertion par l’activité économique et les groupements d’employeurs.


Je laisserai aux représentants de ces secteurs le soin de les présenter et les valoriser. Pour ma part, en simple praticien des groupements d’employeurs, je souligne que la mutualisation d’emploi, le partage d’emploi entre des entreprises, souvent concurrentes, des associations ou des collectivités territoriales produit du lien et du liant sur leurs territoires d’implantation. Les groupements d’employeurs font chaque jour la preuve de leur souplesse et de leur capacité d’adaptation. Ils inventent un mode d’organisation de l’emploi où le collectif l’emporte sur l’individuel.


Les groupements d’employeurs n’occupent pas la place qui devrait leur revenir. Combien d’entreprises, d’associations, de collectivités territoriales ne connaissent pas ce dispositif ? Combien de branches professionnelles ne se sont pas encore emparées de cet outil pour le proposer à leurs adhérents ? Il a fallu près quatre décennies d’expérimentation, de réussites, parfois d’échecs pour parvenir à implanter durablement les groupements d’employeurs.


J’espère que la crise sanitaire que nous traversons permettra aux groupements d’employeurs, ces structures collectives à bénéfice mutuel, de s’implanter durablement et apporter leur pierre à l’émergence de ce monde d’après.

Propositions du CRGE dans le cadre du plan de relance

Lundi 15 Juin 2020

Éligibilité des GE aux mesures d’urgence de la Région Nouvelle-Aquitaine

Vendredi 24 Avril 2020
Afin de faire face aux conséquences de la crise du Covid-19, la Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place un Plan d’Urgence au profit des entreprises et des associations sous forme de fonds de soutien (subventions et avances remboursables) et de fonds de prêts.

L’aide de la Région s’attache ainsi à soutenir les entreprises et associations qui n’auront pas trouvé tout ou partie de leur besoin dans le dispositif national ou auprès de leur banque.

Vous pouvez consulter l’ensemble mesures d’urgence de la Région pour les acteurs socio-économiques dans
le document ci-joint ainsi que sur la page web suivante :

https://entreprises.nouvelle-aquitaine.fr/actualites/coronavirus-plusieurs-mesures-au-profit-des-entreprises-et-des-associations-impactees

Avec ses interlocuteurs de la Région, le CRGE a identifié trois aides susceptibles de répondre aux besoins des GE, sous réserve qu’ils remplissent les conditions précisées dans les règlements d’intervention :


-Le Fonds de Solidarité Etat/Région : une aide complémentaire de 2 000€ de la part de la Région, cumulative avec l’aide de 1 500€ de l’Etat destinée à soutenir les entreprises et associations employeuses de 10 salariés ou moins (en comptant les salariés permanents et les salariés mis à disposition/effectif calculé sur l’année 2019).

Informations et dépôt de la demande :

https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/amenagement-du-territoire/fonds-national-de-solidarite


-Le Fonds de soutien aux associations : une subvention d’aide en trésorerie de 1 500 € à 20 000 €.

Informations et dépôt de la demande :

https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/economie-et-emploi/coronavirus-fonds-de-soutien-durgence-regional-aux-associations


-Le Fonds de Prêts de Solidarité et de Proximité pour les TPE ouvert aux associations : prêt de 5 000 € à 15 0000 €.

Informations et dépôt de la demande :

https://fondstpenouvelleaquitaine.fr/


Les dossiers seront instruits par le réseau initiative en Nouvelle-Aquitaine - S’adresser aux antennes départementales :
http://www.initiative-france.fr/Creer/A-qui-s-adresser

Pour toute précision, vous pouvez contacter la Région par téléphone : 05 57 57 55 88 ou par mail : entreprise-covid19@nouvelle-aquitaine.fr Face à l’épidémie du Covid-19, les ministères économiques et financiers ont également mis en place des mesures immédiates et inédites de soutien aux entreprises auxquelles les GE sont éligibles, à condition de remplir les conditions prévues.

Vous trouverez donc en
pièce-jointe une note d’information relative à l’éligibilité des GE aux mesures de soutien de l’Etat.

N’hésitez pas à nous faire part de vos éventuelles questions, incertitudes ou difficultés que nous transmettrons à la Région, à l’Etat et/ou à la Banque des Territoires.

Mise à jour du règlement d'aide à destination des GE de Nouvelle-Aquitaine

Lundi 20 Avril 2020

La Région Nouvelle-Aquitaine a mis à jour les modalités relatives à l'appel à projets "Soutien aux Groupements d'Employeurs".

Le règlement d'intervention et ses annexes sont disponibles dans les ressources documentaires de votre espace Intranet.

Vous pouvez également consulter la page web dédiée sur le site du Conesil Régional ou vous retrouverez les coordonnées des correspondants pour cet appel à projets.